Diamantaire: Un cas pour Lumengo

L’association Multimondo s’estelle engagée contre la ville de Bienne lors d’un procès?

Ricardo Lumengo
Ricardo Lumengo

«La rumeur se propage. Subventionnée par la Ville, l’association Multimondo aurait soutenu le diamantaire congolais Kafi S., 54 ans, lors de son procès contre la municipalité.» Paroles de la conseillère de Ville biennoise Sandra Schneider (UDC) pour expliquer l’interpellation qu’elle a déposée, exigeant du Conseil municipal qu’il fasse toute la lumière sur les coulisses de ce cas particulier, ayant fait les grands titres l’été dernier.

Kafi S. vit en Suisse depuis 19 ans. Durant les années 2008 et 2009, il a réalisé grâce au commerce de diamants des gains estimés entre 72’800 et 140’000 dollars. Activité lucrative qu’il a tenté de dissimuler aux autorités biennoises. Ces dernières lui ont supprimé l’aide sociale en février 2012 sur la base «de doutes importants sur sa situation financière». Décision contestée par Kafi S. devant le tribunal administratif qui lui a donné raison et obligé la Ville à passer rétroactivement à la caisse.

Abus.
Question: Multimondo, association active dans le soutien des migrants en matière de formation, de conseils et d’accompagnement, a-t-elle apporté une aide juridique à Kafi S.? Pour Sandra Schneider, «ce serait scandaleux d’apprendre qu’une association subventionnée par la municipalité se présente devant un tribunal contre son bailleur de fonds.»

L’exécutif partage l’avis de l’interpellante, à savoir qu’il ne serait pas souhaitable qu’un bénéficiaire de subventions soutienne un abus à l’aide sociale. Reste que le soutien de Multimondo à Kafi S n’est pas établi. Précision du Conseil municipal: «lors du recours devant le tribunal administratif le soutien ne provenait pas de Multimondo, mais de l’organisation Swiss-Exile.»

Réponse pleine de diplomatie, sachant que depuis 2011, l’avocat maison de cette organisation fondée en 2009 pour offrir une aide juridique aux migrants n’est autre que Ricardo Lumengo. Né en Angola en 1962, ce juriste de formation a obtenu la nationalité suisse en 1997. Politiquement, il a fait une carrière rapide: élu au Conseil de Ville de Bienne en 2004, il accédait au Grand Conseil bernois en 2006, puis au Conseil national en 2007 sous les couleurs du parti socialiste. En 2011, son parcours était interrompu par des soupçons de falsification de bulletins de vote. Lumengo quittait alors le PS et n’était pas réélu. Tant la cour suprême du canton de Berne que le tribunal fédéral l’ont toutefois jugé non coupable.

Swiss-Exile.
Ricardo Lumengo était le conseiller juridique de Multimondo avant d’assumer cette fonction auprès de Swiss-Exile depuis octobre 2011. Il n’est pas impossible qu’il connaisse Kafi S. depuis sa période Multimondo. Son épouse vit au Congo avec ses enfants. A l’heure de mettre sous presse il n’était pas atteignable. Multimondo collabore avec Swiss-Exile. Des emandeurs
d’asile ont été dirigés vers Swiss-Exile «malgré des prix exorbitants», selon les mots d’une porte-parole de Multimondo. Swiss-Exile est le seul bureau biennois traitant les dossiers relatifs à l’asile et ne touche aucune subvention.

Source : Werner Hadorn, BIEL-BIENNE

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *